24h dans la vie de la petite souris

4,00

« 24h dans la vie de la Petite Souris » à été réalisé en 24h, pendant la performance du même nom organisé à la Maison des auteurs d’Angoulême, peu avant le festival de la BD. Nous suivons heure par heure Mathilde qui va dormir, se poser des questions existentielles, se masturber voir une conférence intéressante mais un peu chiante, chercher l’amour… Et tout ça avec humour !

Catégorie :

Description

Dans la série « Les chroniques frénétiques de la petite souris » :
24h dans la vie de la petite souris
par Elric !
28 pages noir et blanc / 16X24 cm / couverture couleur / Disponible 1er octobre 2018

« 24h dans la vie de la Petite Souris » à été réalisé en 24h, pendant la performance du même nom organisé à la Maison des auteurs d’Angoulême, peu avant le festival de la BD. Nous suivons heure par heure Mathilde qui va dormir, se poser des questions existentielles, se masturber voir une conférence intéressante mais un peu chiante, chercher l’amour… Et tout ça avec humour !

Informations complémentaires

Taille

16X24 cm

Couleurs ?

Pages noir et blanc / Couverture couleur

Nombre de pages

28

   

Auteur :

Elric

Elric Dufau est né en 1983, le jour du treizième anniversaire de la mort de Jimi Hendrix. Après des années d’études qui lui paraissent interminables, il décide de se consacrer à la seule chose qui lui plaise vraiment : la bande dessinée. Il s’inscrit aux Beaux-Arts, s’intéresse de près à l’art contemporain, s’amuse enfin et décroche un diplôme national d’arts plastiques (DNAP) suivi d’un diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP). Sa passion première reste cependant la bande dessinée: tout juste diplômé, il s’y plonge à plein temps en dessinant l’album Marche ou rêve pour les éditions Dargaud. Il collabore régulièrement aux projets collectifs de ses amis des éditions Onapratut et fait de la musique au sein du groupe Disorder. Il est résident à la Maison des auteurs entre 2011 et 2013 pour le projet Harpignies, qui voit un jeune dessinateur embarqué dans un trafic de faux tableaux.